Blog

Les grands photographes de rue prennent des photos pourries

Loin de vouloir renverser de leur piédestal les « noms vedettes » de notre profession, je souhaite au contraire démontrer que l’on peut apprendre tout autant des photos « ratées » ou « erreurs » que des bonnes. J’irais même jusqu’à dire que ces photos « pourries » séparent peut-être tout autant les meilleurs photographes du commun des mortels que leurs clichés les plus réussis.

La photo de rue est-elle synonyme d’occupation solitaire ?

Déambuler dans l’environnement urbain avec l’espoir de capter un moment visuel dont l’existence repose uniquement sur la singularité de notre regard à un instant précis, voilà une activité, pour la majorité des photographes de rue, qui peut souvent s’apparenter à une expérience d’éveil quasi-spirituel. Ce processus créatif semble pratiquement inimaginable en compagnie d’autrui. Sinon, comment rester en alerte, sans se sentir déconcentré par l’autre ?

Eloge de la verticalité

J’ai toujours envisagé la photographie comme l’art de capturer la réalité d’une manière qui ne saute pas immédiatement à l’œil nu. C’est l’une des raisons fondamentales pour lesquelles j’ai souvent été attiré par le format portrait. Cadrer une image verticalement créé une perspective différente, un point de vue quelque peu atypique et distancié de la réalité, et qui offre par là même une forme d’abstraction.

Faites le vide dans votre tête et laissez entrer la lumière

Au fil de ces journées d’isolement, j’ai progressivement pris conscience de la façon dont la lumière, suivant l’heure, transformait toutes ces choses qui nous entourent en objets de beauté. Ce ralentissement forcé m’a permis de vider mon esprit et d’aiguiser mon sens de la perception. Au sens propre comme au figuré, je voyais les choses sous une lumière neuve.

Conversations visuelles avec Niall McDiarmid

Il y a quatre ans environ, j’ai découvert le travail de Niall McDiarmid. Au-delà du plaisir et de l’admiration que ses photos ont suscités chez moi, j’ai eu l’impression que ses clichés réunissaient plusieurs éléments qui faisaient défaut dans mon travail. Sa manière de mélanger les genres entre portrait et photographie de rue m’a tout de suite plu ; il exprimait quelque chose de concret qui allait au-delà de l’expression artistique personnelle.

Un emplacement de premier choix

Nous sommes souvent admiratifs du talent des photographes de rue qui parviennent à extraire un instant magique et spontané, semblant à la fois organisé et séduisant, de la masse chaotique des informations visuelles qui nous entourent. On pourrait croire qu’ils ont simplement eu de la chance. En vérité, il n’en est rien.

A propos

Photographe professionnel, basé à Nantes, je suis passionné de la “Street Photo” depuis toujours, et anime des Workshops en France et dans d’autres grandes villes européennes.
Egalement photographe de reportage, je travaille pour les entreprises, la presse magazine, et clients institutionnels.
J’interviens aussi comme enseignant en photo dans l’Ecole de Communication Visuelle.

Instagram

Articles récents

Catégories